A quoi sert un objectif ?

(Version française / French version)

(Photo by PIRO4D on Pixabay)

On me demande parfois : “A quoi sert un objectif ?”.

Imaginez que vous soyez sur un voilier en pleine mer. Seul.

La tempête monte peu à peu. Certes, elle ne vous empêche pas de naviguer, mais elle rend les manœuvres plus délicates. Puis le vent enfle, et la pluie s’en mêle, bientôt accompagnée par la brume ou la nuit.

Vous réalisez soudain que regagner la côte devient une gageure, une urgence vitale même. Vos moyens de communication ne fonctionnent plus. Vous pouvez peut-être espérer une aide extérieure, mais la voie la plus saine est de s’atteler à résoudre votre problème.

Le ciel est trop noir ou embrumé pour vous permettre de vous guider. Vous avez déjà affalé certaines voiles pour ne pas risquer la déchirure. Le bateau roule et tangue dangereusement, au point que vous risquez de chavirer à chaque vague. Les paquets d’eau éclatent sur le pont et rendent la navigation de plus en plus dangereuse.

Pourtant, vous abandonnez un instant la lecture de la houle pour regarder au loin, de tous côtés. Vos yeux scrutent l’horizon flou, à la recherche d’un phare qui pulse ses lumières vers l’océan. Enfin, vous décelez une lueur ténue qui perce les nuages. Aussitôt, vous virez de bord avant de perdre le contact. Le vent de face ne vous facilite pas la tâche : il vous faudra remonter au près pour atteindre le port.

Les heures à venir ne seront pas douces. Le voilier peut couler ou chavirer sous les assauts de la mer. Vous lutterez contre la peur, le froid, les vagues. Toutefois, vous connaissez maintenant votre direction, ce qui vous permet d’agir pour échapper à la tempête. Peu à peu, vous vous rapprochez du phare. Grâce à lui, vous cessez votre errance sur les flots tumultueux. Si vous l’atteignez, vous serez sauvé.

Ce phare, c’est votre objectif.