Présentations orales : les leçons de l’écrit

(Version française / French version)

(Photo by jackmac34 on Pixabay)

Les quelques lignes suivantes (NdA : je ne connais pas l’auteur) illustrent l’importance du rythme dans l’écrit.

La plupart des auteurs utilisent cette technique, parfois inconsciemment. Pourquoi ne pas la généraliser à l’oral ? Pensez à votre dernière présentation :

– Abusez-vous des phrases longues, sous prétexte que ce formalisme fait plus “pro” ?

– Raccourcissez-vous vos phrases pour ne pas trébucher ou pour adopter un ton plus “naturel” ?

– Utilisez-vous les silences ou les craignez-vous ?

Les présentations orales suscitent beaucoup de doutes et de craintes, d’autant plus qu’il s’agit souvent d’une faiblesse “honteuse”. Pourquoi “honteuse” ? Simplement parce que collaborateurs expérimentés comme managers considèrent qu’ils devraient être à l’aise dans cet exercice. La stratégie se résume alors à limiter les dégâts en priant pour que les imprévus ne s’invitent pas à la fête.

Certains d’entre nous sont plus à l’aise que d’autres dans ce type d’exercice. Il existe pourtant des techniques à travailler en amont pour améliorer ses capacités, et la variation du rythme en est une.